Sample Text

http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/recovery-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/08/outlander.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/07/blackpool-mini-serie.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/je-voulais-juste-rentrer-chez-moi.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/se-battre-jusquau-bout-lisa-niemi-swayze.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/04/how-i-met-your-mother-this-is-end.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/the-100-pilot-second-episode.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/03/doctor-who-saison-4.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/02/single-father.html http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2014/01/doctor-who-saison-3.html
Mes dix dernières chroniques, cliquez sur une des images pour y accéder...

lundi 21 avril 2014

Je voulais juste rentrer chez moi, Patrick Dils



 
Titre : Je voulais juste rentrer chez moi
Auteur : Patrick Dils
Edition : J'ai lu
Nombre de Pages :  221
 
 Avril 2002. Après quinze ans de détention, Patrick Dils sort innocenté de prison. Il est alors âgé de 31 ans. Condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir avoué le meurtre de deux enfants, il n'a cessé de clamer son innocence. L'adolescent perdu qu'il était lors de son arrestation s'est retrouvé pris dans un engrenage. Des aveux extorqués par la police, des détails omis, un procès mal mené, et il se retrouve confronté à l'horreur de la prison. À une période essentielle pour la construction de sa personnalité, Patrick Dils a dû faire face à la maltraitance et à l'humiliation régissant l'univers carcéral. Dans ce récit dénonciateur au ton grave et poignant, Patrick Dils raconte sans haine comment il a fait l'objet de ce que son avocat appelle «la plus grave erreur judiciaire du siècle».

Tout le monde a entendu au moins une fois parler de Patrick Dils.
En septembre 1986 deux petits garçons de 8 ans Alexandre Beckrich et Cyril Beining sont retrouvés morts battus à coups de pierre en haut d'un talus d'une gare désaffectée de Montigny les Metz. Patrick Dils alors âgé de 16 ans à l'époque sera condamnée pour ce meurtre et finalement sera totalement innocenté 15 ans plus tard car le jour où ce drame est arrivé un des plus grands (ou le plus grand) tueur en série français : Francis Heaulme était dans les parages et a avoué avoir vu les enfants morts.

Si vous avez suivi l'actualité, vous saurez que le procès accusant Francis Heaulme a été ré-ouvert il y a quelques jours. Ce dernier n'a pas encore été jugé coupable à cause d'un retournement de situation ...

Cette histoire est tellement abracadabrante que j'ai eu envie de lire le roman de Patrick Dils.

C'est un témoignage qui finalement se termine bien mais je ne peux pas dire si je l'ai aimé ou non puisque Patrick Dils n'aurait jamais du vivre ça !

Patrick nous dévoile avec une plume très fluide et agréable tout ce qu'il a traversé durant ses 15 ans de réclusions.
Il ne nous cache rien, il nous explique exactement ce qu'il a vécu et ressenti tout en restant posé et sans en faire trop.
Au fond de lui on comprend bien qu'il en veut énormément aux policiers qui l'ont interrogé. Ces policiers qui voulaient tellement trouver un coupable qu'ils ont pris le premier venu et qu'ils l'ont cuisiné jusqu’à le pousser à avouer un meurtre qu'il n'a jamais commis.
On ressent que Patrick culpabilise d'avoir été comme il était, c'est à dire : Timide, replié sur lui même, incapable de se rebeller contre l'autorité, incapable de réfléchir correctement à la situation... Il n'a jamais réussi à se défendre face aux policiers ni par la suite dans ses deux premiers procès... Il était juste tétanisé.
Il nous retrace toutes les étapes de son très très long interrogatoire mais également quelques évènements marquants de son incarcération, sa peur au ventre quotidienne. Un assassin d'enfant est comme il le dit au bas de l'échelle sociale d'une prison... Il a subit beaucoup de violences (insultes, coups, viols...).
Mais il n'a jamais perdu espoir, dehors ses parents et avocats ont toujours fait le maximum pour le sortir de là... D'ailleurs c'est sa mère qui a apporté l'élément déclencheur de son innocence...

Dans toute cette histoire Patrick Dils a joué d'une véritable malchance. Il s'est retrouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Il n'avait pas les capacités de se défendre. Les flics n'ont pas fait leur travail correctement, ils ont été en dessous de tout et j'espère vivement qu'ils garderont ça sur leur conscience.
Mais dans son malheur Patrick a eu la "chance" comme il le dit si bien dans son roman que la peine de mort soit abolie sinon il aurait fini entre quatre planches.... Et si cette affaire s'était passée maintenant, il n'aurait jamais été accusé puisque le véritable meurtrier a laissé des empreintes et autres éléments pouvant l'identifier (éléments un peu dégueulasses que vous découvrirez si vous lisez ce livre...)

Pour conclure, c'est un témoignage tout simplement passionnant que j'ai eu du mal à lâcher tellement je voulais savoir la fin (même si je la connaissais déjà)...

3 commentaires:

  1. Coucou, j'avais vu sur ton blog un article qui expliquait comment faire pour mettre une photo et une barre d’avancement (désolé, je sais pas comment expliquer...) pour les séries et je n'arrive plus à mettre la main dessus, pourrait tu me redonner le lien stp ?

    Sinon, le nouveau design est à la hauteur du précédent ! Magnifique !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée je te répond 3 mois après, je n'avais pas vu ton commentaire. L'article est juste ici : http://ms-kitty-fantastico.blogspot.fr/2013/02/astuce-2-inserer-une-barre-de.html

      Supprimer
    2. Et merci bcp pour le design :D

      Supprimer

Unordered List

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...